Archive | mai, 2011

Comment réaliser un chignon simple ou travaillé? (partie2/2)

23 Mai

Dans l’article précédent, j’expliquais comment réaliser un chignon simple. Aujourd’hui voyons voir comment le styliser un peu plus…

Pour ce faire, différentes possibilités:

1- Simplement piquer des fleurs (naturelles ou artificielles) à l’aide d’épingles autour du chignon

2- Au lieu de faire un chignon classique, réalisez un chignon de vanilles ou de nattes. Pour ce faire:

– prendre des portions moyennes de cheveux dans la couette et vanillez ou nattez les serré ou lâche en fonction de vos envies

– procéder de la sorte en réalisant minimum 3 vanilles ou nattes (plus il y en aura, plus la coiffure sera originale et travaillée)

– réunir le tout en entortillant les vanilles ou les nattes entre elles: par exemple en suivant le sens des aiguilles d’une montre, saisissez vous d’une vanille et utilisez la pour créer une nouvelle vanille avec la vanille qui suit ainsi de suite jusqu’à la dernière vanille. Une fois la nouvelle grosse vanille réalisée, plaquez l’ensemble contre la base de la couette avec des épingles de façon harmonieuse. Ce n’est qu’un exemple, à vous de voir ce qui aura le plus joli rendu.

Le résultat en image (méthode 1 et 2 avec 3 grosses vanilles + fleur naturelle du jardin :-):

3- Un chignon de tortilles (ou chignon de mini choux)

Il suffit dans ce cas de réaliser de mini choux (tortilles de mèches enroulées sur elle-même) piqués les uns près des autres avec des épingles qui retiennent les extrémités des cheveux. Encore une fois, à vous de voir comment les placer le plus joliment possible.

Cela donne à peu près cela:

J’espère que ces quelques idées vous auront un peu inspirées…D’autres idée de chignon suivront peut être.

A bientôt!

Comment réaliser un chignon simple ou travaillé? (partie1/2)

20 Mai

Il y a quelques temps de cela, j’essayais des coiffures pour cérémonies. Je ne trouve le temps qu’aujourd’hui de mettre en ligne quelques photos.

Il s’agit de chignons. Et oui, quoi de plus simple et stylé qu’un chignon pour une occasion spéciale? La banane je dirais mais aujourd’hui je ne parlerais que du chignon. Il faut un peu de longueur pour réaliser cette coiffure mais il existe aussi des boudins en plastique qui ont la forme du chignon et que l’on peut placer une fois la couette réalisée. Il suffit alors de le recouvrir avec ses propres cheveux. Alors pourquoi ne pas faire un chignon pour votre prochaine sortie?

Tout d’abord: le chignon simple

Comment le réaliser? Voilà comment j’ai procédé. Il vous faudra du gel (c’est un produit que je n’utilise jamais mais il rend de grands services pour cette coiffure), un foulard (de préférence pas en coton), un élastique ou une petite barrette, des épingles:

Deux étapes sont nécessaires. La première: le lissage des cheveux

– réaliser un shampooing et faire sécher ses cheveux à l’air libre une nuit entière

– une fois secs, réaliser une couette en lissant bien les cheveux avec une brosse.

– attacher avec un élastique ou une barette en plastique (petite barette à banane)

– mouiller légèrement les mains et lisser les cheveux avec les paumes du front vers la couette et appliquer alors du gel sur cette zone en lissant bien avec la brosse, rajouter un peu de gel si nécessaire pour bien plaquer les cheveux rebels

– attacher le foulard sur le devant du crâne et faites le doucement glisser vers l’arrière (le foulard doit cacher le haut du front et l’ensemble des cheveux jusqu’à la couette)

– vaquer à vos occupations pendant au moins 20/30 min le temps que le cheveu sèche, si vous êtes vraiment pressée utiliser un sèche cheveux

– enlever le foulard

La deuxième étape, le chignon lui-même:

– munissez-vous de vos épingles

– ouvrez la couette en son milieu et retournez les cheveux les pointes vers l’extérieur du centr

– épinglez à chaque fois que les pointes sont ramenées vers la base de la couette

Résultat en image:

Maintenant, comment rendre un chignon plus original? La suite bientôt!

Mes cheveux en Mai 2011

17 Mai

Une petite actualisation de mes cheveux depuis février. Je ne m’en occupe que ponctuellement. Sur ces photos, je porte un twist-out réalisé de la plus simple des façons:

– la veille, diviser la tête en 4 portions (cela suffit me concernant, mais diviser en plus de portions si nécessaire)

– humidifier chacune des portions avec de l’eau

– appliquer un beurre que vous appréciez (ici du karité)

– natter

– le lendemain, défaire chaque natte et mettre en forme

– Et voilà!

Cette coiffure est à customiser selon les envies: pinces, serre-tête, fleurs sur le côté, bandeau etc…

Je ne les lâche que très rarement en fait jamais comme sur les photos mais plutôt en attachant le haut du crâne.

En ce moment c’est shampooing toutes les semaines, soin 5 minute puis twists sur le devant du crâne et chignon de vanilles derrière. J’y reviendrai peut-être plus tard. C’est ma coiffure chouchou en ce moment: simple et efficace!

Une naturelle à l’honneur: Ti-chou

13 Mai

Où habites-tu ?

J’habite actuellement à Paris, plus exactement à Porte de Bagnolet,  dans un quartier sympathique, très cosmopolite et surtout VIVANT !!!

Depuis combien de temps es-tu naturelle ?

j’ai commencé ma transition le 26 février 2006, et j’ai big chopé le 17 aout 2007 à 10h30 précise,c’est ma mère qui a coupé ce qui me restait de cheveux défrisé,  !! Je suis donc naturelle depuis cette date là.
il est vrai qu’au début me voir avec mes cheveux court sans de réelle forme, ça me faisait bizarre. puisque j’étais défrisé depuis l’age de 9 ans environ…
après le big chop, je suis allée chez la coiffeuse pour obtenir un TWA un peu plus stylé.. …ça c’est mon coté fi-fille qui ressort, car la coupe à la garçonne me faisait un peu drôle ; Mais bizarrement tous mes amis , mes proches ont tous employés la même expression pour définir ma nouvelle tête..
Et la phrase en question c’était : « eh bien c’est VRAIMENT Toi ». Comme quoi on se projette parfois sur des styles, qui ne nous ressemble pas…
Pourquoi as-tu commencé cette aventure ?Comme beaucoup de naturelle, j’ai constaté depuis quelques années que mes cheveux se cassaient, et tombaient sans cesse, avec un début d’alopécie sur les tempes et le haut du crâne… Je ne peux pas dire que j’étais une accrocs du défrisage, car je n’aimais pas la sensation de brulure au moment du défrisage, ça m’a toujours paru anormale de devoir subir ça pour obtenir cette effet « lissé »…et plus que tout je suis une paresseuse et les nombreux soins chez le coiffeur, les repousses à refaire, et bien tout ça n’a fait que contribuer à ma recherche d’une autre solution…plus saine et bcp moins contraignante.

Comment ?
Quelle bonne question !! Lorsque j’ai constaté la perte et l’alopécie partiel, je me suis dit je ne me défriserais plus, et vue que je n’allais pas beaucoup chez le coiffeur, en ce temps là parce j’avais toujours la sensation au sortir de m’être fait « plumer »… j’ai cherché des alternatives… Je me suis dit que j’allais reprendre le défrisage « à chaud » car beaucoup moins agressif pour le cuir chevelu, mais voilà le fait de devoir défriser  tous les mois, m’enchantait pas… Et je suis donc restée sur cette idée là.Puis un jour, j’ai  cherché sur internet, l’origine du défrisage ….et j’ai continué à chercher des infos sur le soin,et  les coiffures.

Mais sur le net,on trouve tout, n’est-ce pas ? ou enfin presque tout, partant sur cette idée j’ai recherché les mêmes infos en rajoutant le mot « naturel » !!Et voila que je tombe sur plusieurs sites,  albums, puis forums auquels je me suis inscrites.. et j’ai commencé à lire tous ce que je pouvais, les articles sur la transition, je regardais beaucoup et régulièrement les albums des nappys, puis les vidéos….je me suis en quelque sorte  «  »nourris » » intellectuellement, et cela m’a permis de faire sauter une à une les croyances que l’on m’a inculquée enfant.. J’apprenais à m’occuper de MOI. Se coiffer avec les cheveux « grainés » c’est Possible !!!

As-tu été soutenue dans ta démarche ?
Je n’ai parlé à personne de mon intention de couper, pourquoi car dans l’imaginaire la femme se doit d’avoir les cheveux long et volant au vent, le cheveux long est le Symbol de la féminité, mais est-ce vrai ?

donc je n’ai pas parlé du fait de couper dans 1er temps, mais j’ai laissé entendre à tout le monde, que je souhaitais arrêter le défrisage et revenir naturelle.. Ce qui est le plus drôle dans mon histoire, c’est que pour tout le monde etait ok sur le fait d’avoir une démarche naturelle, mais personne ne sait poser les questions du comment ?  mais avant elle n’était pas naturelle ? et naturelle en faisant quoi ?
puis  quand j’ai big chopé et que ma famille, mes amies m’ont vu un jour  à la coupe « garçonne » comme on dit !! J’ai eu beaucoup de question, du style: pourquoi tu as coupé , moi aussi je rêve de le faire, mais je ne sais pas comment ? pourquoi arreter le défrisage pour une coupe qui n’est  pas « présentable » ? pourquoi le défrisage est nocif ? ou j’ai pris une idée pareille etc ? bref ça leur a posaient question.Mais la coupe garçonne peut être extrêmement sexy, et moi qui suis coquette comme un paon, j’ai joué sur ça en mettant en exergue la masculinité et la féminité.. J’ai vraiment aimé cette période là, je me suis vraiment amusée…ça a été aussi la periode, ou ma famille, mon entourage m’ont beaucoup observé à savoir si j’allais m’en sortir…  j’ai mis un point d’honneur à ne pas être trop vaindicative, ou revancharde, en parlant des cheveux ou des soins à leur apporter, parce que je me suis vite rendu compte, que lorsque je parlais des cheveux naturel et du défrisage j’avais une légère tendance à me placer en donneuse de leçons, « porteuse de la bonne parole »….. mais  personne n’aime recevoir de leçon !! j’ai donc arrêté cette attitude là  et j’ai fait attention a avoir un look soigné, aussi soigné que du temps ou je me défrisais…
J’ai changé de tête régulièrement , de style etc, et puis voilà  ça a du être suffisant car ma soeur est devenue à son tour naturelle.. ma mère à fait plusieurs transitions sans succès; car pour elle sa difficulté est d’arriver à se coiffer avec son l’arthrose aux bras et mains, c’est pénible pour elle.. Elle pourrait arborer un superbe TWA mais elle ne veut pas couper ses cheveux….. mais je ne désespère pas ça viendra un jour, peut être que passer le pas pour une personne senior est bcp plus difficile que pour quelqu’un de plus jeune.

Quels sont aujourd’hui les rapports que tu entretiens avec tes cheveux ?
c’est parfois à l’amour/ à la Haine, mais je les aimes beaucoup mieux.

Quelle est ta routine ?
je n’ai pas a vraiment dire une routine, car je suis une paresseuse sans nom
mais je mets un point d’honneur a faire un low-poo, un bain d’huile, un masque toutes les semaines, et une brumisation matin et soir c’est tout.

Quels sont tes 3 produits adorés et détestés ?
adorés, mes beurres maison (karité, cacao, mangue)
mon masque : au rhassoul
mon shampooing : revlon (le rouge)
ma lotion glycérine

le produit que je n’apprécie plus du tout, c’est le défrisant,et autre clone (texturizer) et les produits siliconnés

Quelle est la meilleure chose que tu aies fait à ta chevelure? La pire?
il va s’en dire que lâcher le défrisage et sa spirale infernale, est la meilleure chose que j’ai faite, et ma tête m’en remercie tous les jours
la pire des choses, a été de continuer une routine qui m’a été imposé jeune, (le défrisage à chaud puis à froid ) et d’accepter par croyance et par manque d’information, de courage aussi  que mes cheveux étaient ingérable!

Ta coiffure préférée ?

comme toutes les paresseuses celle qui me demande un minimum d’effort, ça va de l’afro couette, afro tiré, et deux grosses tresses.

Un dernier mot ? Yes We  CAN !!!

Pour suivre Ti-Chou c’est par ici:


Vrai ou Faux? Les cheveux poussent plus vite au sommet du crâne que sur les tempes?

11 Mai

VRAI

Pour des raisons physiologiques, l’irrigation du cheveu est plus aisée sur les côtés et sur la nuque que sur le sommet du crâne. La pousse y est moins stimulée et donc plus lente.

%d blogueurs aiment cette page :