Archive | octobre, 2010

Asa « Be my man »

31 Oct

L’album est sorti le 25 octobre.

Une naturelle à l’honneur: Jess Natty

29 Oct

Où habites-tu ?
J’habite sur Paris actuellement

Depuis combien de temps es-tu naturelle ? bientôt 5 ans!
( 3 ans de cheveux libres et bientôt 2 ans de Locks)

Pourquoi as-tu commencé cette aventure ?
A la base j’enchainais les rajouts car je ne savais pas comment prendre soin de mes cheveux sans avoir recours au défrisage..Ensuite lorsque j’ai compris que j’adorais mes cheveux à l’état naturel , j’ai décidé de m’en occuper à plein temps

As-tu été soutenue dans ta démarche ?
pas totalement; on m’aimait avec des vanilles ou des nattes mais l’Afro libre ou l’Afro tiré était plutôt mal vu
En ce qui concerne mes Locks ça passe beaucoup mieux bizarrement

Quels sont aujourd’hui les rapports que tu
entretiens avec tes cheveux ? Libre et sereine


Quelle est ta routine ?
Rien. lol! Je fais mon shampoing comme tout le monde et je met du Karité une fois de temps en temps.

Quels sont tes 3 produits adorés et détestés ?
J’ai horreur des produits soi disant fait pour lockser les cheveux plus vite mais qui sont bourrés de silicone et de pétrole.


Quelle est la meilleure chose que tu aies fait à ta
chevelure? La pire?
J’ai déjà essayé de brûler le bout d’une de mes locks pour maintenir serré un mariage entre 2 de mes locks lol

Ta coiffure préférée ?
Les cheveux libres mais j’espère trouver une coiffure élaborée qui plaira sur la durée

Cheveux abîmés: les solutions

28 Oct

Une fois que le cheveu est abîmé il n’y a pas de de solution magique pour le restaurer complètement. Couper c’est la seule vraie solution pour venir à bout du problème. Cependant, il y a des moyens d’améliorer l’aspect général de votre chevelure. Ces moyens sont les suivants:

– Les soins sans rinçage

Ils sont appliqués après le shampooing et laissés sur le cheveu. Certains présentent une protection UV. Ils sont sous forme de laits ou de crèmes. Ils réhydratent les cheveux secs, facilitent le démêlage et aident à protéger le cheveu des agressions  thermiques et mécaniques. Pour finir ils peuvent apporter de la brillance également.

– les soins profonds ou soins réparateurs

Ces produits pénètrent le cheveu et y déposent de l’hydratation et/ou des protéines pour le renforcer. Ils sont généralement laissés entre 20 et 30 minutes pour faciliter la pénétration et aider à « réparer » le cheveu. En réalité, ils le renforce mais le le répare pas. Ils aident à éliminer la charge statique du chveu.

– les soins reconstructeurs (ex: Hair mayonnaise)

Fortement chargés en protéines, ils renforcent le cheveu sévèrement abîmé. A utiliser avec parcimonie

– les soins hydratants

– les lotions protectrice contre la chaleur

Ces soins réduisent la force nécessaire pour démêler le cheveu ou le brosser au cours d’un séchage au sèche cheveu ou au fer, apportent brillance et éliminent la charge statique.

– les soins de finition

Les huiles naturelles, les crèmes, les brillantine, les sprays brillance améliorent la brillance générale de la chevelure et la rendent plus malléable.

Ma routine

26 Oct

En me coiffant dernièrement, j’ai réalisé combien mes cheveux avaient évolué depuis mes débuts.

Ma routine n’a pas changée et je reste fidèle à quelques unes de mes pratiques fétiches. Elles m’ont permis de créer un environnement adéquat pour mes cheveux.

Les voici:

– les coiffures protectrices: mes meilleures alliées mais attention elles ne signifient pas zéro soin, bien au contraire!

– une hydratation tous les 2 jours ou quotidienne: la clef du succès

– un lavage adéquat: je ne les lave plus en sections par manque de temps et je m’en sors très bien. Tout est dans le choix du shampooing je crois. Avant le volume de mes cheveux m’effrayait un peu et j’avais peur que mes cheveux ne s’emmêlent trop…j’ai réalisé que pour le shampooing, les sections n’étaient pas indispensables

– un rinçage au vinaigre de cidre dilué dans de l’eau

– un soin particulier au niveau des pointes les zones les plus fragiles de mes cheveux: l’huile de carapate est parfaite!

– zéro peigne: démêlage aux doigts uniquement

– des huiles: mes cheveux en raffolent mais quand elles sont émulsionnées dans une crème ou un lait, pas quand elles sont pures

– zéro protéines dans les produits que j’utilise. Sinon, c’est bonjour les dégâts: cheveux cassants, ternes et rêches.

Voilà! Rien de grandiose mais mes cheveux répondent bien à ces traitements…Je n’ai jamais eu les cheveux si longs de ma toute vie alors c’est une vraie satisfaction pour moi même si mon objectif ce n’est pas la longueur mais la santé de mes cheveux.

Résultats du sondage « Pourquoi êtes-vous naturelle? « 

24 Oct

Il semble clair que la raison principale soit la volonté d’arrêter le défrisage (36 % d’entre vous). Des années de brûlures, de temps passé chez le coiffeur, de sommes folles dépensées en défrisants, en salons de coiffure, en produits divers pour « soigner » ces cheveux altérés auront eu raison de vos cuirs chevelus et de vos chevelures.

La génération de nos mères qui se rendait scrupuleusement tous les 2 ou 3 mois chez le coiffeur ou qui à l’aide d’une copine réalisait de façon chronométrée le lissage des racines, ne ressemble plus désormais à la nôtre. Etre effrayée par ces racines crépues si politiquement incorrectes, les cacher sous des tonnes de gel et courir chez son coiffeur dès qu’elles ne sont plus gérables (c’est à dire le plus vite possible) constituent aujourd’hui des contraintes insurmontables pour certaines filles de notre génération qui ont envie de liberté.

Etre en accord avec soi-même fait partie des réponses qui vous tiennent à coeur (25 %). Etre soi-même dans ce monde de surconsommation et de marketing de masse où il faut acheter, manger, s’habiller, se coiffer pareil pour être considéré, quel courage! Quand en plus, on a le poids d’une histoire difficile et que dans notre communauté, les préjugés et les complexes ont encore la dent dure, il semble presque illusoire d’être différent. Et pourtant, vous êtes 14 % à avoir fait le choix d’être naturelle par revendication identitaire.

Et puis il y a les petites curieuses ou les nostalgiques. Qui n’a jamais regardé ses photos d’enfance et ses cheveux plus particulièrement, avec mélancolie? Au moins 15 % d’entre nous! Au point de devenir naturelles! Je reste sûre que nous sommes toutes passées par cette phase.

7 % d’entre nous n’ont jamais eu à faire de choix car naturelles depuis toujours. Celles-là, je les félicite de tout mon coeur de ne pas avoir eu à le faire. Le poids de la société ou l’envie d’être « belle » (ou plutôt conforme aux diktats de la beauté) peut pousser à faire des choix que l’on peut parfois regretter…

3% d’entre nous ne sont pas naturelles. Mesdames, prenez le temps de la réflexion. Devenir naturelle n’est pas seulement un choix esthétique mais une profonde remise en question de soi-même, de notre vision du monde et de l’image qu’on a de soi.

Merci à toutes pour votre participation à ce sondage. Toutes vos réponses valent la peine n’être naturelle. TOUTES sans exception car ce choix nous renvoit à notre identité, à nos origines à ce que nous voulons faire de ce monde demain, aux valeurs que nous voulons inculquer à nos filles…
Ce sondage est désormais clos, mais au fait, « Comment êtes vous devenue naturelle? » Ce nouveau sondage sera désormais dans toute les sections sondage du blog.
%d blogueurs aiment cette page :