Archive | janvier, 2010

Se laver les cheveux (Partie 2/3)

12 Jan

Vous souvenez vous de ce post?
Le deuxième point abordé, était le suivant:
2- Très peu de shampooing suffit pour laver et toujours le diluer

Il est bon de savoir que plus l’on utilise de shampooing, plus on assèche le cheveu en enlevant sa lubrification naturelle. Aussi, il n’est pas nécessaire de rajouter du shampooing quand on se lave les cheveux. Il n’est pas non plus nécessaire de répéter 2 à 3 fois le lavage (à moins d’utiliser de grande quantité de produits coiffants). Des cheveux peu encrassés nécessitent un seul lavage.

Il faut si peu de shampooing, que personnellement je le dilue comme suit:
* shampooing (1 dose)
* huile végétale de votre choix (la moitié de la dose de shampooing)
* eau (5 doses environ).

Mes cheveux étant très secs, ce mélange les lave parfaitement sans jamais les laisser desséchés. Du coup mes cheveux ne sont pas asséchés par le shampooing et il me dure plus longtemps. Je rajoute selon l’humeur des huiles essentielles. Mes cheveux étant crépu font l’effet d’une fleur de douche, ça mousse très vite.

Avez vous déjà essayé d’utiliser moins de shampooing que d’habitude? Avez vous noté une différence sur votre chevelure?

Publicités

5 sur 5

10 Jan

Voici un petit résumé en cinq points.

Cinq habitudes bénéfiques (je veux dire, salvatrices 😉 et cinq autres à absolument éviter.

Top 5+
– me démêler les cheveux aux doigts: depuis un an je n’ai pas utilisé de peigne pour me démêler les cheveux
– le séchage à l’air libre: zéro séchage au sèche-cheveux
– procéder par sections dans tout ce que je fais: j’utilise des pinces papillons
– enrichir mes après-shampooings en huiles ou beurres végétaux: ceux du commerce ne sont pas suffisamment nourrissants pour mes cheveux secs
– hydrater mes cheveux quotidiennement le soir avant d’aller au lit

Top 5-
– changer mes habitudes: je constate TOUJOURS plus de casse
– utiliser des shampooings avec des détergents agressifs: le démêlage qui suit devient vite une horreur absolue
– couper mes cheveux: mes cheveux n’ont jamais été aussi longs que maintenant que je ne les coupe plus (ça tombe sous le sens non?)
– réaliser plusieurs shampooings en un seul et même lavage, parait qu’c’est mieux, c’est plus propre: erreur totale, mes cheveux deviennent crissants et se cassent. Des cheveux peu encrassés par un usage fréquent de produits ne nécessitent qu’un seul shampooing et ce, une à 2 fois par semaine
– colorer mes cheveux avec des produits chimiques et les lisser tous les jours au fer à boucler chaud: no comment

Et vous quels sont vos Top 5+ et Top 5-?

Question de budget

8 Jan

Se coiffer au naturel vous inquiète? Quel produit acheter? où? A quel prix? Faudra faire un stock? Arrêter de vous arracher les cheveux. On peut se coiffer et prendre soin de sa chevelure naturellement et cela à moindre coût. Vous verrez que vous vous y retrouverez vite et que vous et votre banquier apprécieront ces économies.

-> une solution pour économiser votre shampooing?
Le diluer pardi! Un article sera posté bientôt à ce sujet

-> pas de sous pour acheter un masque intense?
Pas de soucis, il vous suffit d’acheter un pot d’un après-shampooing qui vous satisfait et de l’émulsionner en rajoutant de l’eau et surtout une huile végétale qui plait à vos cheveux (l’huile d’olive, de tournesol, de pépins de raisins -l’une de mes préférées- trouvées en grande surface sont parfaites). Les plus chanceuses pourront utiliser d beurre de karité. Ce soin maison sera aussi performant que bien des soins hors de prix. Le must: y rajouter quelques gouttes d’huiles essentielles de romarin ou de ylang ylang.

Si vos cheveux sont abîmés un soin avec un jaune d’oeuf rajouté à votre masque sera du plus bel effet car il va renforcer votre fibre capillaire. Par contre, si vos cheveux sont naturels sans modifications chimiques et même s’ils sont secs évitez au maximum les protéines car elles auront tendance sur le long (ou le très court) terme à entraîner une casse surtout si le cheveu n’est pas bien hydraté ensuite.

-> pas de lait démêlant?

Que les petites bourses se rassurent, si elles ont l’habitude d’acheter un après shampooing sans silicone qui démêle de façon satisfaisante leur crinière, il suffira de le diluer au minimum moitié/moitié avec de l’eau (ou plus selon la consistance souhaitée)

-> plus de crème hydratante?
Du beurre de karité appliqué sur cheveux humides pour une hydratation en profondeur remplacera aisément votre crème hydratante préférée. S’il vous reste un peu de crème, vous pouvez lui rajouter du karité fondu pour la rendre plus nourrissante et faire durer son temps d’utilisation.
De l’eau et rien que de l’eau ça marche aussi en la faisant suivre d’une huile légère.

-> plus de brillantine?
Même pas nécessaire d’abord! Frottez un peu d’huile de coco entre vos paumes et appliquez sur les cheveux. Idem pour l’huile de pépins de raisins. Le karité n’apporte quant à lui aucune brillance je trouve, donc si vous voulez de la brillance, tournez les talons.

– vous avez cassé votre peigne ou votre brosse?
Vous verrez au travers de futurs articles que c’est même une bénédiction 🙂 Un démêlage aux doigts est tout à fait possible et même souhaitable, mais pour se faire, vos cheveux devront être bien hydratés et non secs. En tous cas, ce sera le moment d’essayer…

– plus de produits coiffants?

Le karité ou l’aloe vera peuvent aussi servir de produits coiffants. Par exemple, pour plaquer les cheveux pour un chignon, il vous suffira d’humidifier la zone à plaquer, de frotter un peu de karité ou d’aloe verra entre les mains et de l’appliquer. Saisissez vous alors d’un large bandeau et serrez le bien sur la zone concernée. Attendez 15 minutes (le temps du petit dej par exemple) ou si vous êtes pressée un sèche cheveu peut être appliqué rapidement sur cette zone.
Enlevez le bandeau! Vous m’en direz des nouvelles…

Et vous, qu’est ce que vous faites pour faire des économies?

Se laver les cheveux (Partie 1/3)

7 Jan

Je reviens sur les différents points aborder lorsque je détaillais ma routine.
La première étape énoncée était celle du lavage. Aussi, pour débuter cette section « Soins du cheveu », je vais commencer par parler du shampooing même si je risque fort d’en reparler.

Mon point n°1 était le suivant:

Bien choisir mes shampooings: je n’utilise actuellement que deux shampooings qui ne contiennent aucun détergent agressif et je m’y tiens.

Je suppose que beaucoup d’entre vous ont entendu parler du No-poo. Pour moi cette méthode n’a jamais fonctionné et cela est bien dommage car je veux bien croire qu’elle minimise le dessèchement du cheveu. Mes cheveux restent sales (et j’en ai testé des après shampooing croyez moi :-/), comme poisseux et mon cuir chevelu démange dès le lendemain. Je suis contente pour celles qui en sont satisfaites, mais ça a été la grande déception me concernant. Ni no-poo, ni low-poo pour moi.
Une fois que je me suis faite à cette idée (et ça a pris du temps car j’étais désespérée que ça marche pour les autres bouclées et pas pour moi…), je me suis décidée à utiliser du shampooing.

Du shampooing oui! mais pas n’importe lequel. Le lavage est une étape clef du soin. Pas question de le râter et de s’arracher les cheveux par la suite. Les shampooings contiennent des produits détergents qui nettoient donc. Parmi ces détergents, on peut compter des détergents plus ou moins agressifs pour nos cheveux qui sont réputés secs.

Les sulfates rencontrés le plus souvent (et les plus agressifs) sont les suivants:
Alkylbenzene Sulfonate
Ammonium Laureth or Lauryl Sulfate
Ammonium or Sodium Xylenesulfonate
Dioctyl Sodium Sulfosuccinate
Ethyl PEG-15 Cocamine Sulfate
Sodium C14-16 Olefin Sulfonate
Sodium Cocoyl Sarcosinate
Sodium Laureth, Myreth, or Lauryl Sulfate
Sodium Lauryl Sulfoacetate
TEA-Dodecylbenzenesulfonate

Parmi les détergents les plus doux et recommandés on peut trouver:
Cocamidopropyl Betaine
Coco Betaine
Cocoamphoacetate
Cocoamphodipropionate
Disodium Cocoamphodiacetate or Cocoamphodipropionate
Lauroamphoacetate
Sodium Cocoyl Isethionate

Aussi, il est important de bien lire les composition des produits et de choisir un shampooing adapté. Pour exemple de shampooing doux il y a
– le shampooing Creme of Nature ancienne version (bouteille blanche et inscription rouge difficile à trouver désormais)
– le shampooing Activilong Noni
– le shampooing Breakthru (en fin d’existence de ce que j’ai cru comprendre)

Une petite astuce pour finir, préférer les shampooings crémeux aux shampooings transparents qui ont tendance à être desséchants pour nos boucles.

Et vous, faites vous attention à la compo de vos shampooings? Comment vous lavez-vous les cheveux?

La clef du succès

5 Jan

Avoir une routine SIMPLE c’est la clef du succès selon moi.

Essayer des tonnes de produits et techniques en même temps en voulant trouver la solution miraculeuse, ne consiste pas en une bonne idée parceque:
– à tout essayer en même temps, on ne sait même plus ce qui marche
– chaque produit réagit différemment sur les cheveux car ils ont des pH différents, des textures différentes, des propriétés différentes donc un rendu différent
– on perd du temps, de l’argent et de l’énergie pour un résultat souvent décevant compte tenu des espérances que l’on avait initialement mis dans ces achats
– les cheveux sont fragilisés par trop de manipulations: plus on veut modifier l’aspect de ses cheveux, plus les techniques pour y parvenir sont complexes et plus on aura du mal à prendre soin de sa chevelure (colorations, décolorations, fer à friser, bigoudis chauffants, etc…)

Une routine simple consiste en un ou deux produits pour chacune des catégories suivantes:
– shampooing
– après-shampooings
– produit hydratant + produit démêlant (un produit hydratant et démêlant est parfait)
– huile ou un beurre végétal

Cela suffit largement croyez-moi! Le tout c’est de trouver LES produits qui font du bien à votre chevelure.

Qu’est-ce qu’un bon produit? C’est un produit qui répond aux critères suivants:
– son utilisation change de façon évidente votre chevelure (exemple brillance, démêlage, élasticité, douceur, propreté, etc…)
– son odeur vous satisfait: rien de pire que d’utiliser un incroyable produit qui vous donne des maux de têtes
– sa composition est satisfaisante (pas de mineral oil, petrolatum, silicones, SLS, lanoline, alcool, etc..)
– sa texture est agréable à utiliser
– son utilisation ne justifie pas un lavage dès le lendemain
– son rapport qualité/prix vous semble juste
– son accessibilité (dépendre d’un produit miracle à 10 dollars avec 30 dollars de frais d’envoi c’est pas très pratique hein?)

Ce sont des pistes mais ça peut aider…

Rien n’interdit biensur de tester de nouveaux produits mais mieux vaut alors procéder par étape. Evitez de tester deux produits utilisés pour une seule et même étape du soin (lavage, après-shampooing, hydratation) ensemble. Faites un test à la fois, cela vous évitera de jeter des produits qui vous feraient du bien et inversement d’être convaincue par un produit qui ne mériterait pas votre attention.

%d blogueurs aiment cette page :